15 févr. 2015

● #RwanSexprime : Le harcèlement scolaire ●





Vous l'aurez compris, je vais vous parler du harcèlement scolaire... Cet article est moins *royaume des bisounours* que les autres, parce que tout simplement je me devais de réagir face à ça, en  tant que lycéen, en tant que jeune de 17 ans. C'est particulièrement grâce à Ahmad (voir partie rédacteur occasionnel à droite du blog), que je fais cet article, parce que j'avoue que j'étais (très) hésitant à faire quelque chose d'aussi sérieux sur mon blog, surtout pour un début... SO THANK YOU BITCH. Après cet article reste mon point de vue, ma façon de penser et mes constats. Ce qui m'a également poussé à faire ce strip, c'est mon livre chérie, le meilleur livre de tous les temps : Eleanor & Park, ça m'avait vraiment sensibilisé à ce genre de harcèlement, et maintenant c'est à mon tour de sensibiliser mes lecteurs...

Anaïs le mille feuilles
Enjoy Phoenix
                                      
  



Cet article prend fin, maintenant je tiens à féliciter tous ceux qui ont déjà aidé des élèves se faisant harceler, qui ignore les gens qu'ils n'aiment pas, qui luttent face à ce qu'ils subissent, qui ont tenu bon pendant toute leur scolarité etc...
Si vous êtes victime de harcèlement scolaire, 

La vie est courte, vos parents vous aiment, donc même si ce n'est pas facile, faites le. Dites vous que vous ne pouvez pas laisser des  gens qui ne valent rien, vous voler une partie de votre vie. Demandez à changer d'école, faites des rencontres avec des gens qui ont les même passions que vous.
Si vous êtes différent, c'est pas grave, vous participez à la diversité du monde. Il y a une place pour chacun d'entre nous.
Ce qui est bien c'est que  cette cause s'est fait entendre, elle est prise grandement au sérieux, et maintenant, y'a ça ...

Pour plus d'informations consultez ce site internet : 

(clic)


23 commentaires:

  1. Rooooh cte "really nigga" face!!!! x)
    Très bel article soit dit en passant, un peu confus, mais on comprend quand même le message! Et puis c'est cool d'en parler en espèrant que ça guide des gens (on croise les doigts!)

    En parlant de doigts j'aime beaucoup ta façon de dessiner les mains!

    RépondreSupprimer
  2. Très bel article, tu as un chouette coup de crayon, et chapeau pour parler "si vite" dans ton blog d'un tel sujet ! Comme tu le dis, il faut briser le silence !
    Je n'ai jamais fait parti des harceleurs (le contraire plutôt) et j'ai déjà défendu des personnes victimes de moqueries, sans les connaître ou même sans les apprécier... Juste parce que j'aurais aimé qu'une voix s'élève pour me défendre, même si ça ne les arrête pas, ça fait du bien de se sentir épaulé(e) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !! oui c'est justement pour cela que je t'ai mis dans les deux témoignages, parce que tu m'as beaucoup touché, et tout ça je ne l'ai pas trouvé normal ! L'essentiel c'est que maintenant tu ailles mieux et que tu ais réussi à te " relever " ! à bientôt :)

      Supprimer
  3. Suis prof et suis d'accord avec la majorité des choses que tu avances. Mais n'oublie pas que les profs sont humains, ils font des erreurs, ils ne voient pas tout, et ils ne sont pas formés pour faire face à ça. Alors soit ils ont encore assez d'humanité, de jugeote et de sensibilité (ajouterai-je de courage?) pour se rendre compte et vouloir réagir, soit vous êtes livrés à vous-même. Moi ça fait 7 ans que j'enseigne, 7 ans que je suis vigilante, 7 ans que j'aide, mais j'ai dû aussi passer à côté de certaines choses. Parlez-nous. (oui je sais, pas facile facile.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui effectivement, mais quelques fois les profs vont aussi dans la direction du harceleur et ferme volontairement les yeux ! Après je comprends ce que tu veux dire, parfois ils ne font pas attention à certaines choses, mais là justement le probleme c'est que ça n'a pas été suffisamment pris en compte par le ministère de l'éducation, il n'y a pas eut assez d'action face à ça, les profs auraient dû être formé pour ce genre de chose. Et oui effectivement, c'est pour cela que j'appel à briser le silence, parce que comme tu le dis ce n'est pas facile d'en parler, il y a la honte mais aussi le fait que si la sanction n'est pas assez puissante, les choses risqueraient d'empirer.
      Merci d'avoir pris le temps de me lire et de commenter, à bientôt :)

      Supprimer
  4. Bonjour R-wan,
    Superbe article illustré, et un joli coup de crayon, félicitations !! Tu parles d'un grave problème avec pudeur et tact, j'ai vu aussi le documentaire, à partager le plus possible et à diffuser dans les collèges et lycées. Mais je ne comprends pas pourquoi ce programme n'a pas été diffusé en début de soirée, cela aurait permis -peut-être- de "briser la glace" chez certaines victimes, en les incitant à en parler à leur famille. Il est disponible sur Youtube (tant mieux et qu'il le reste) :
    https://www.youtube.com/watch?v=8YOS54mNjys

    Quant à moi, ayant connu cet enfer pendant 8 ans (mais pas en continu, surtout à la maternelle, CM2, 6ème, 5ème et 2nde) j'ai écrit et composé un slam l'année dernière, je me permets de te le partager :
    http://klairzaki.blogspot.fr/2014/10/il-etait-une-fois-lilys-daily-fight.html

    Bref, il ne faut plus avoir peur d'en parler et surtout arrêter de faire l'autruche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut, Merci c'est gentil :) ! Et ton slam à un côté très intéressant !

      Supprimer
    2. Ah ? :) Merci à toi ;)

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Hello!
    Nickel ton article. Parce qu'un bon coup de crayon ça aide à faire passer un message, les mots tout seul, ça rentre moins facilement... Bref.
    Le harcèlement scolaire, je trouve ça juste dingue qu'on en parle comme si c'était une révélation. Tu as lu Life? C'est un manga sur le sujet, parce qu'au Japon, certains mangakas ont brisé le silence grâce au dessin eux aussi.
    Pendant des années je me suis dit que c'était affreux, comment ce genre de choses étaient-elles possibles? Je n'ai jamais assisté à des choses aussi violentes que ce qu'Enjoy Phoenix décrit par exemple. J'ai été victime de moqueries au collège, les ricanements et les phrases blessantes glissées au passage, les coups de pied dans les chaises, les bousculades... Quand je suis arrivée au lycée, ouf! Fini tout ça.
    Sauf qu'avec du recul, j'ai eu honte. Parce que même si je n'y ai pas pris part, je ne suis pas toujours intervenue lorsque les autres étaient victimes de moqueries. Au lycée c'était moins cruel, par de confrontation directe pour ce que j'en ai vu, mais des méchancetés dites dans le dos des gens. Parfois je l'ouvrais en disant que j'étais pas d'accord et qu'il fallait foutre la paix à untel, que chacun vivait comme il le voulait etc. Et parfois j'ai rien dit. Sans doute la trouille que ça me retombe dessus. Et puis les souvenirs d'avoir défendu des victimes qui sont passés dans le camps des "plus forts" quand ils l'ont pu.
    Mon objectif, c'est de devenir infirmière scolaire (plus guerrière de la lune comme il y a 20 ans). Parce que les profs, comme le dit judicieusement la personne plus haut, ne sont pas préparés à ça, ou pas assez matures pour les plus jeunes et inexpérimentés... Et puis certains n'osent pas intervenir de peur d'aggraver les choses peut-être? Ajouter "balance" ou "faillot"à la liste? Et offrir un soutien au collège/lycée pour que l'élève se fasse massacrer une fois les grilles franchies?
    Je pense qu'on peut faire des choses, offrir une écoute, un réel soutien, faire prendre conscience aux harceleurs du mal qu'ils peuvent causer, il y a des milliers d'éléments à travailler, ta liste est un début parfait, et j'aimerai y contribuer comme bon nombre d'autres.
    Désolée pour le pavé.
    J'ai adoré ton article et j'adore que tu abordes le sujet avec autant de panache à ton âge! Enfin je parle pas de l'âge, mais du fait que tu sois probablement encore au lycée ou que tu en sortes tout juste, bref, tu fais partie des concernés quoi et c'est par TOI que le message passera!
    Ravie d'avoir découverts ton blog!
    Belle continuation et à bientôt pour ton prochain article :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut ^^ ! Alors merciii ! et non je n'ai pas lu Life, je ne suis pas très manga moi ! C'est un beau témoignage que tu as fais là , j'espère que les gens te liront ! Et oui tu as tout à fait raison pour ça : " Et puis certains n'osent pas intervenir de peur d'aggraver les choses peut-être? Ajouter "balance" ou "faillot"à la liste? Et offrir un soutien au collège/lycée pour que l'élève se fasse massacrer une fois les grilles franchies? " c'est pour cela que les sanctions et les retombés doivent être 10 fois plus puissantes !! Merci encore et à très bientôt ^^ <3

      Supprimer
  7. oups j'ai ripé sur "envoi" trop tôt ;) ... donc je disais merci pour ce super article jeune padawan :) lucidité , fraicheur etc , ça parle ! ... puis-je le partager sur mon blog http://panda29tdah.canalblog.com , rubrique Harcèlement Scolaire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahah merci beaucoup ! Bien sur tu peux le partager pas d'problèmes :) !!

      Supprimer
  8. Bravo ! En plus d'être intelligent et percutant, vous avez du talent ! Vive la Vie ! Emmanuel

    RépondreSupprimer
  9. Je viens de lire ton article sur le site de Têtu, j'ai regardé l'émission en replay cette après-midi et j'ai été particulièrement touché. J'ai été harcelé au collège, puis je suis devenu harceleur en 3ème, depuis je me suis excusé auprès de ma victime, je n'ai jamais été avec lui violent physiquement, mais je l'ai été verbalement, bien qu'il m'ait excusé pour ma part c'est moins évident, je ne me le pardonne pas, bien après j'ai mesuré les conséquence qu'auraient pu avoir mes actes. Je pense que j'ai en quelque sorte reproduit par vengeance ce qu'on m'avait fait subir sur un autre. J'ignore si des collégiens ou lycéens liront mes quelques lignes, mais si c'est le cas et que vous êtes harceleur arrêtez, aujourd'hui je le regrette amèrement, j'ai fait souffrir par vengeance, en pensant m'amuser, mais toujours à l'encontre d'un autre, de plus vous passez en réalité pour un abruti, mais rare sont ceux qui vous l'avoueront. Si vous êtes harcelé, confiez-vous, vous n'êtes coupable de rien, vous n'êtes que victime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de témoigner ici, c'est important pour que les gens réagissent ! Merci encore et à bientôt ! :)

      Supprimer
  10. <3 C'est une belle initiative de ta part.

    RépondreSupprimer
  11. Hi! J'ai découvert ton blog à travers Kombini qui a relayé ton billet. Déjà je te félicite pour ton engagement et ton style dont je suis maintenant fan.

    Cet article est intéressant (même si parfois on a un peu de mal à suivre) vu que l'on a ton point de vue d'adolescent et que cela parle à la plupart des anciens étudiants et lycéens. Je me souviens qu'il y avait toujours des petits malins qui se sentaient plus intéressants que les autres qui ne pouvaint pas s’empêcher de dire du mal d'un tel ou de faire des farces idiotes. Personnellement on s'est pas mal acharné sur mes cheveux étant donné qu'ils étaient d'une longueur assez importante: coups de ciseaux et colle à gogo. Certaines de mes amies se sont fait traitées de "grosses ch*te" et de "grosses p*tes". Y avait il un motif à cela? Non, à moins que le fait d'être une élève studieuse avec un sac old trend fasse de toi une "grosse p*te à grosse ch*te". Après ça comment je me suis sentie? Comment elles se sont senties? Ben comme des idiotes, mais pas comme des filles persécutées, ça nous a blessé un moment mais la vie continue franchement c'est pas un drame. Le coup du gars à la chaise qui se fait embêter et qui lance la trousse parce qu'il est excédé pour finalement être collé "c'est un peu comme comme quand la victime tue son agresseur et qu'elle va en prison". Je trouve que la comparaison est un peu forte. Je comprend qu'on soit à bout de se faire enquiquiner et qu'à un moment on pète un cable, mais c'est normale de se faire confisquer son carnet pour avoir perturber un cours. A moins que le gars subisse ça régulièrement je pinaillerai pas ça du harcèlement, il faut faire la part entre les imbéciles qui taquinent et qui se croient rigolos et les vrais bourreaux. De plus il est vrai que certains prof en ont royalement rien à faire de leurs élèves, mais imagines toi à leur place. Un prof n'est pas un parent, s'ils devaient intervenir à chaque fois qu'une fille se fait tirer les cheveux ou que quelqu'un pique une trousse il n'y aurait que 15min de cours.

    Par contre un jours alors que j'étais en post BAC une fille de la classe s'est faite abordée par une nana qui s'est moquée de son odeur corporelle et un soir à plusieurs ils ont sonné chez elle et on déposé des produits d’entretiens devant sa porte. J'ai parlé avec une amie de cette bande de rigolos et elle m'a dit "Boh ça va c'est pas dramatique". Là par contre j'ai trouvé ça juste stupide, c'est peut être pas dramatique à ses yeux parce qu'elle n'éprouve pas d'empathie pour cette personne ou qu'elle n'a pas la même sensibilité. Toujours est il que la fille en question s'est fait beaucoup de soucis et à certains moment a eu honte de venir en classe.

    L’étonnement que tu critique c'est peut être juste le fait que la majorité des personnes qui ont été scolarisé ne le subissent pas ou faiblement (cf colle dans les cheveux tout ça tout ça). Par contre je suis d'accord de dire qu'il y en a qui sont réellement victime de sadiques. Mais ce n'est pas pour autant un sujet tabou, y a qu'à regarder les séries TV américaines où le gringalet à lunette se prend une douche forcée dans la cuvette des toilettes par le footballeur.

    Tous ça pour dire que tous le monde sait que le harcèlement scolaire existe. Le problème est comme tu le dis d'oser briser la glace. Pourtant la peur de se faire tabasser encore plus, qu'on se moque de toi, qu'on te traite de mouchard et de "rapporteur" bloque encore.

    RépondreSupprimer
  12. Bravo pour ton engagement sur ce sujet aussi dramatique. Et très beau coup de crayon (Diglee doit être une source d'inspiration, non ?)

    RépondreSupprimer
  13. Salut Rwan ! Ton billet a fait remonter beaucoup de souvenirs donc je suis grandement ému. J'ai trouvé ton blog grâce à Yagg et je suis vraiment content. Félicitation pour tout tout ce que tu fais tu es un vrai artiste.
    Biz, cédric.

    RépondreSupprimer
  14. Marie-Ange.M08/06/2015 01:29

    Beaucoup suivent ton blog en silence, mais je pense que c'est indispensable de souligner ton talent et ton travail. Félicitation l'artiste !

    RépondreSupprimer

Merci de ton passage sur mon blog, j'espère que l'article t'a plu, j'ai hâte de connaître ton avis. Laisse un petit commentaire, ça fait toujours plaisir :) !